Les bêtises qui ont changé le monde…

Les bêtises qui ont changé le monde…

Les bêtises n’ont pas toujours de mauvaises conséquences, au contraire ! Certaines ont iipermis de faire des découvertes incroyables, insolites et parfois très utiles (ou très bonnes). Ce mois-ci chez Petit Pas, les bêtises (et les légendes) sont adulées, mises à l’honneur et fortement encouragées !

 

Les petits objets du quotidien

 

LE SLINKY
Richard T. James, un ingénieur naval, travaillait avec des ressorts de traction lorsque l’un d’eux est tombé au sol. Le ressort a rebondi sur le parquet et a continué à avancer : Richard a eu la bonne idée d’en faire un jouet ! Le slinky est né, et a immédiatement connu un franc succès.

LE FOUR À MICRO-ONDES
Percy Spencer, un ingénieur de la compagnie Raytheon, effectuait des recherches sur les micro-ondes des radars, lorsqu’il constata que la barre chocolatée dans sa poche commençait à fondre…Il poursuivit l’expérience et nit par déposer quelques grains de maïs dans l’appar- eil. Lorsque le maïs éclate et devient du pop corn, Percy comprend que les micro-ondes vont révolutionner nos cuisines!

LE POST-IT
Spencer Silver est chimiste dans une société qui commercialise des adhésifs puissants. Un jour, il crée un nouvel adhésif qui, contre toute a ente, s’avère être moins puissant que les autres : il collait mais pouvait être décollé sans laisser de trace !

Les recettes maladroites

 

LA TARTE TATIN
L’histoire se passe en 1898 à Lamo e-Beuvron, en Sologne, dans un restaurant tenu par les sœurs Tatin. Caroline et Stéphanie servent une tablée impatiente quand tout à coup elles réalisent qu’elles n’ont pas préparé de dessert ! Elle se pressent de cuisiner une tarte aux pommes, l’en- fournent… en oubliant la pâte ! Elles décident d’ajouter par-dessus les pommes caramélisées dans le moule une pâte croustillante. (Ça vous a donné faim ? Découvrez la recette de Petit Pas !)

LES COOKIES
Ruth Graves Wake el, propriétaire du restaurant Toll House Inn, préparait une fournée de bis- cuits lorsqu’il réalisa qu’il lui manquait du chocolat pâtissier. Il le remplaça par du chocolat au lait sucré coupé en petits dés. Le chocolat n’a pas fondu pendant la cuisson et les pépites ont visiblement beaucoup plu à Ruth.

LE CARAMBAR
Le Carambar a été inventé dans les célèbres usines de chocolat Delespaul-Havez près de Lille en 1954. Selon la rumeur, quelqu’un aurait accidentellement ajouté du cacao dans la recette traditionnelle de caramel en barre… Succès immédiat!

LES CORN-FLAKES
L’histoire se passe aux États-Unis au XIXe siècle, dans un établissement de soins dirigé par les frères Kellogg. En 1894, ils oublient la casserole de céréales sur le feu et retrouvent leurs o- cons bouillis… et rassis. Pour ne pas les jeter, les Kellogg les recyclent en aplatissant les grains au rouleau avant de les griller.

LE COCA-COLA
La légende attribue l’invention du Coca-Cola au pharmacien John Styth Pemberton. Le cola était alors un médicament que l’on diluait avec de l’eau. Un jour il dilua par erreur le mélange avec de l’eau gazeuse et constata que le goût était nettement meilleur !

LES CHIPS
Un cuisinier américain, George Crum servait sur sa carte des pommes-frites. Un jour, un cli- ent grincheux renvoie son assiette en cuisine précisant qu’il les aimait plus croustillantes et plus fines. Au bout de trois tentatives renvoyées en cuisine par le client, George à bout de nerfs coupe le plus nement possible une pomme de terre et la fait frire jusqu’à ce qu’elle soit dure et très craquante. À sa grande surprise, le client est emballé et en redemande !

LES BÊTISES DE CAMBRAI
En 1830, un apprenti aurait fait tomber de la menthe dans la préparation des berlingots. Ne vou- lant pas avouer sa maladresse, il tire sur la pâte jusqu’à ce qu’elle blanchisse et que la faute passe inaperçue… Les clients goûtent le bonbon et en redemandent ! L’apprenti se dénonce et révèle l’ingrédient qui a fait le succès de la nouvelle recette improvisée.

 

Grand Dossier #31, septembre 2017