Paul Gauguin et la Polynésie

Paul Gauguin et la Polynésie

Arearea dit aussi Joyeusetés 1892 huile sur toile, 75 x 94 cm Musée d’Orsay (Paris)

 

Paul Gauguin est un peintre français de la fin du xxe siècle. Lors d’un voyage en 1891, il tombe sous le charme de la Polynésie et se met à peindre ce qu’il voit, s’inspire des contes et des traditions des îles pour représenter des scènes entre rêve et réalité. Sa spécialité ? Des aplats de couleurs vives, peu de perspective, des personnages tahitiens (principalement féminins) et des ambiances douces. Lorsqu’il rentre en France, il expose ses toiles mais elles ne rencontrent pas immédiatement leur public. Paul est certain que Arearea est un chef-d’oeuvre. Il l’aime tellement qu’il va la racheter lui-même en 1895. Au même moment, il repart s’installer définitivement à Tahiti, y rencontre Tehura, sa compagne et modèle emblématique, et produit des centaines de toiles inspirées de l’ambiance polynésienne.